L’Allemagne, premier pays européen à légaliser le cannabis récréatif ?

19/06/2021

L'allemagne, un premier pas pour l'Europe dans le marché du cannabis récréatif ? Le pays dirigé par Angela Merkel en phase de discussion pour de nouveaux projets.

Il se pourrait en effet que l’Allemagne, dirigée par les chrétiens-démocrates avec Angela Merkel à sa direction, devienne le premier pays européen à prendre place dans le marché du cannabis récréatif.

Durant ces trois derniers mois, le parti des Verts a su s’imposer face à la coalition des chrétiens-démocrates afin de prendre la première place dans les sondages d’opinion. Il y a 20 ans de cela, les Verts ne pesaient pas très lourd dans la balance en obtenant 7% des voix. Ils se sont maintenant beaucoup développés et obtiennent 20 à 25% des voix.

Le parti se revendique comme étant pour la légalisation du cannabis à usage adulte avec le soutien de la majorité des partis politiques qui encourage au moins une certaine libéralisation de la plante.

A lire aussi : Gérald Darmanin, virulent dans son opposition au cannabis (weed-info.fr)

Lors d’une interview pour BusinessCann, M. Wurth directeur et porte-parole de l’Association allemande du cannabis affirme son opinion en s’exprimant sur l’avancée du projet : « Nous avons eu 16 ans de chrétiens-démocrates et il n’y a eu aucun progrès sur l’usage adulte. Alors que nous avons eu le cannabis médical et qu’il y a maintenant une grande majorité au Bundestag (parlement) pour la réforme du cannabis récréatif. ». Il ajoute que « Après les élections, la plupart des partis voudront la légalisation, seuls les chrétiens-démocrates et l’Alternative pour l’Allemagne veulent encore la prohibition. ». De plus, « Tous les autres partis veulent la légalisation ou, avec les sociaux-démocrates, un projet d’essai légal dans certaines villes et la décriminalisation. ».

Selon des sondages tenus par l’Association allemande du chanvre, le soutien apporté en faveur de la légalisation serait passé de 30 à 46% entre 2014 et 2021. Jürgen Neumeyer, directeur général de l’association exprime son opinion en disant que « en Allemagne, la discussion sur la réforme du cannabis se produit plus souvent et prend de l’ampleur, la plupart des partis politiques étant désormais favorables à une certaine forme de libéralisation » et que « lorsque les conditions politiques seront réunies, de nombreuses questions devront être clarifiées, par exemple : la publicité, la protection de nos jeunes, les questions fiscales, les points de vente, la culture, le contrôle de la qualité, le dosage et sous quelle forme ? L’industrie allemande du cannabis devrait alors également se positionner sur ce point. »

Il met également en avant les difficultés que la législation va connaitre : « L’Allemagne est réputée pour son respect des réglementations, il faudra donc un certain temps pour élaborer la législation. Il suffit de regarder le marché du CBD et du chanvre pour voir à quel point l’Allemagne est en retard sur ce point. »

Cependant, l’intérêt principal des Allemands reste les avantages scientifiques et sociétaux à faire ressortir de cette décision et non pas les avantages économiques et les recettes fiscales, raison pour laquelle le pays puisse apparaitre plus « lent » que d’autres.

Le parti Vert propose donc de mettre en place une loi autorisant l’achat de la substance et la « distribution légale et contrôlée de cannabis dans des magasins spécialisés autorisés ».