La Thaïlande au cœur du progrès

09/06/2021

La Thaïlande, pays asiatique ouvert d'esprit et à de nouveaux projets fait preuve de beaucoup d'avancées...

Bangkok, une sorte « d’Amsterdam asiatique ? L’ambiance qui y règne fait planer le doute chez certains. Des néons à perte de rue, des strip-club et l’ouverture de coffee shops, exclusivement fournis en CBD remplissent la capitale, attirant donc la nouvelle jeunesse.
C’est en fin 2020 que la Thaïlande décide de supprimer quelques parties de la plante de cannabis et de chanvre (tiges, feuilles, racines) de sa liste de produits stupéfiants. Peu de temps après l’année suivante, le pays déclare l’autorisation de vente de nourritures et boissons contenant du CBD dans les cafés et restaurants.

Le THC, substance psychoactive du cannabis reste cependant strictement prohibé. Tout le monde conserve tout de même le droit de cultiver du cannabis médical « en s’associant avec des hôpitaux provinciaux » comme l’a déclaré Traisulee Traisoranakul, porte-parole adjointe du gouvernement, suite à la légalisation de la plante à des fins thérapeutiques en fin 2018. Depuis cette décision source de nombreux progrès, le pays a pu mettre en place un programme de cannabis médical prescriptible par les médecins traditionnels, les hôpitaux et les médecins « normaux ».


-> A lire aussi : Le cannabis, un médicament des temps modernes
https://www.weed-info.fr/news/la-cannabis-pendant-la-crise-sanitaire

De plus, la cultivation et production de chanvre a été légalisé courant janvier pour tous les usages, que ce soit à des fins culturelles, commerciales et médicales. La Thaïlande a également débuté es recherches dans un but de création d’une variété de cannabis propre au pays, destiné à des fins thérapeutiques.
Un entrepreneur travaillant dans le secteur de la plante s’exprime sur les perspectives éventuelles de celle-ci en expliquant que « Le chanvre CBD va sûrement devenir une source de revenus pour la Thaïlande, et attirer des investisseurs. ». En effet, l’économie du pays repose à hauteur d’un cinquième sur le tourisme. Afin d’orienter l’économie de la Thaïlande vers de nouvelles alternatives, le gouvernement aurait organisé une sorte de « salon de l’agriculture » autour du chanvre, sous la forme d’une convention durant laquelle des produits alimentaires tels que des nouilles, des boissons et des glaces au CBD étaient proposés. L’organisateur de la convention déclare par la suite que « Le cannabis est l’étoile montante, pour permettre de l’argent dans nos poches, et rendre l’économie aussi florissante qu’avant, voire meilleure encore. »

Ce nouveau business apparait donc comme une issue de secours pour le pays, victime d’une récession de 6,1% causée par la forte chute du tourisme dans un contexte de crise sanitaire en 2020. Le marché du cannabidiol (CBD), devient un marché de plus en plus intéressant et exploité par différent pays, ce qui ne fait donc pas de lui une exclusivité en Thaïlande. Est-il donc capable à lui seul de redresser l’économie ?