Le cannabis, une substance qui améliore les relations sexuelles ?

12/07/2021

Allier le cannabis au sexe, serait-ce une bonne idée ? Les sondages et études le confirment, la relation peut s’avérer être certes meilleure, mais sous quelques conditions.

Allier le cannabis au sexe, serait-ce une bonne idée ? Les sondages et études le confirment, la relation peut s’avérer être certes meilleure, mais sous quelques conditions.

La plante a pendant des siècles été utilisée en tant qu’aphrodisiaque pas nos ancêtres, les anciennes civilisations utilisaient donc déjà le cannabis pour améliorer leurs ébats. Dans certaines tribus africaines, le cannabis est retrouvé en tant que « traitement » contre les problèmes de santé sexuelle. Le « Kif » est également courant au Maroc et en Egypte, composé de cannabis et autres plantes faisant office d’un puissant aphrodisiaque.

Tout cela a en effet été prouvé par la science et a permis de déterminer que la substance pouvait être un réel allié dans la vie sexuelle de chacun. Un des principaux composants du cannabis est le THC (tétrahydrocannabinol), responsable des effets psychotropes engendrés par la « fumette ». Sa consommation permet la libération d’endorphine et d’anandamide, hormones procurant respectivement bonheur, tranquillité et joie. Ce cocktail impactant notre système nerveux participe donc à une augmentation de la libido et du plaisir sexuel.

A lire aussi : Du cannabis pour les athlètes de MMA ? (weed-info.fr)

Mais quels sont les effets précis de la consommation de cannabis dans ce cadre-là ? L’individu pourra en effet ressentir moins d’anxiété qu’habituellement en limitant la fameuse peur de l’échec avant un rapport. De plus, les sens sont plus aiguisés sous l’influence de cette drogue, les sensations peuvent être donc ressenties plus intensément. Un des effets intéressants est l’amélioration des relations émotionnelles entre les deux partenaires qui peuvent se sentir plus connectés l’un à l’autre.

Cependant, la quantité consommée est primordiale au bon fonctionnement de ce cocktail. Selon les corpulences, le genre, les habitudes de consommation et les doses utilisées, les conséquences peuvent différer. Le cannabis ayant un effet « bimodal », l’expérience de chaque prise est très personnelle et individuelle. Certains se sentent plus performants, plus détendus et préfèrent passer à l’acte sous influence de la substance, d’autres déclarent ne pas pouvoir avoir de rapport sous cannabis. Dans certains cas, la plante peut même participer à une réduction du plaisir sexuel dans le cadre d’un usage abusif par exemple.

Le vécu peut donc être aléatoire pour chacun dans la mesure où aucune « dose parfaite » n’a été déterminée. Il s’agit donc de déterminer par soit même la quantité qui permet d’atteindre cet état de plaisir.