Le parlement Tchèque et le cannabis médical, où en sont-ils ?

26/06/2021

Un projet d'amendement qui tend vers l'évolution de l'accès jusqu'ici très limité au cannabis médical pour les patients Tchèque...

C’est le 2 juin dernier que le Parlement tchèque a finalement décidé d’approuver un projet d’amendements aux lois concernant la prescription de cannabis médical, ainsi que sa production.

De multiples changements sont donc remarquables sur ces lois. Par exemple, l’exportation de cannabis deviendra dorénavant explicitement légale. De plus, les produits issus du chanvre à teneur de moins de 1% de THC ne seront plus considérés comme substances addictives. Le processus d’obtention d’ordonnance sera optimisé avec l’apparition d’un système d’ordonnances électroniques afin de faciliter son accès pour les patients et médecins.

Ces différents changements représentent un espoir d’avancement pour les partisans de la plante, mais seulement dans la mesure où le Président ainsi que le Sénat décident officiellement d’approuver ce projet d’amendements.

A lire aussi : Amazon et le cannabis (weed-info.fr)

Le PDG de l’Institut international du cannabis et des cannabinoïdes s’exprime sur le sujet en déclarant que : « l’approbation du projet de loi par le Parlement est une étape importante pour les patients et les défenseurs du cannabis médical en République Tchèque. Nous devons rester réalistes quant à la quantité de travail qui reste à faire. Ce projet de loi pourrait faire beaucoup pour faire avancer le cannabis médical et le chanvre dans le pays, mais une grande partie de cela repose sur la mise en œuvre des lois, et des groupes comme l’ICCI qui vont travailler dur avec le gouvernement au cours des prochains mois pour s’assurer que les intérêts des patients et de l’industrie soient honorés. »

Cependant, de nouvelles législations ne sont pas synonymes d’accès facile aux médicaments de chanvre. En effet, l’accès reste très limité et les chiffres en témoignent. On peut recenser environ 10,67 millions d’habitants en République Tchèque dont seulement 3500 d’entre eux, soit 0,05% de la population a légalement eu le droit de disposer de cannabis médical en 2020.

Ces difficultés s’expliquent en partie par les nombreuses réglementations installées précédemment, ne permettant pas une hausse d’accès aux patients. La culture et la commercialisation des produits issus de cannabis étaient très restreintes par un processus d’appel d’offres ainsi qu’un système d’importations limités.

Afin d’y remédier, des licences de culture et fabrication de produits issus du cannabis médical seront désormais accessibles à des groupes et entreprises privées. Ainsi la disponibilité ainsi que l’accès à ces produits devraient accroître. Une hausse d’accessibilité engendrera ainsi une certaine baisse des prix sur le marché dû à la nouvelle compétitivité.