• WEED-INFO

Colorado : les conséquences de la légalisation du cannabis ?

Dernière mise à jour : 28 juil. 2021


Le Colorado publie un rapport faisant un constat détaillé de l’évolution des tendances de consommation, 8 ans après la légalisation du cannabis dans l’Etat.


Le rapport, publié en juillet est constitué de données et statistiques analysant l’impact que la mise en place de lois sur le cannabis a eu sur les habitudes de consommation de chacun ainsi que la façon dont les lois ont été appliquées.


Un des changements marquants serait notamment la forte diminution des dépôts de plainte. Entre 2012 et 2019, le rapport indique que « les dépôts de plaintes liées au cannabis ont diminué de 55%, passant de 9 925 à 4 489 ». Une autre constatation faite, les arrestations, grand débat aux Etats-Unis créant une guerre raciale et beaucoup d’injustices, ont également fortement diminué. Elles ont en effet baissé de 68% entre 2012 et 2019, en passant de 13 225 à 4290. Le combat racial n’est cependant pas terminé dans la mesure où, selon les statistiques, les Noirs se font toujours deux fois plus arrêter que les Blancs au sein de l’Etat. Il s’agit là de violentes habitudes discriminant une minorité confrontée pourtant aux mêmes lois que le reste de la population.


A lire aussi : Le cannabis, une substance qui améliore les relations sexuelles ? (weed-info.fr)


Concernant la consommation, le rapport explique que « En 2019, 19% des adultes ont déclaré avoir consommé de la marijuana au cours des 30 derniers jours, contre 13,4% en 2014, soit une augmentation significative. ». De manière surprenante, ce sont les adultes de 26 à 34 ans qui se trouvent être les plus gros utilisateurs avec 30% d’entre eux ayant consommé du cannabis ces 30 derniers jours. Ils sont cependant étroitement suivis par les 18-25 ans avec 28,8%, puis les 35-64 ans avec 17,3%.


Les habitudes de consommation ont également évolué, selon le rapport : « Ceux qui déclarent fumer de la fleur de cannabis ont diminué, passant de 87,2% des utilisateurs en 2016 à 76,1% en 2019. Cela se compare à des augmentations dans le fait de manger/boire (35,2% en 2016 à 43% en 2019), de vaper (22,9% en 2016 à 32% en 2019). »


La légalisation apparait donc comme une réelle source de progrès, tant pour les consommateurs que pour la justice. Cependant, même si les lois tendent vers l’équité sociale, l’injustice reste tout de même encore notable, amenant à se poser des questions sur une certaine culture de la violence aux Etats-Unis.