• WEED-INFO

Etats Unis : De grandes marques veulent leur part dans le CBD



Les régulateurs fédéraux américains se voient dernièrement être sous la pression de plusieurs grosses enseignes appartenant à la Consumer Brands Association. Leur demande serait que les règles pour l’industrie du CBD soient publiées car « une partie importante de ses membres est curieuse du CBD ».


Ainsi, l’association d’entreprises a envoyé des lettres à la Food and Drug Administration stipulant qu’il était très important de sortir les règles car « l’engagement fédéral est essentiel pour garantir la sécurité des consommateurs » sur le CBD. De plus, « l’inaction de la FDA se traduit par un marché rempli de produits contenant du CBD fabriqué dans des établissements qui échappent à la réglementation de la FDA ».


Afin de répondre à la problématique des entreprises, un projet de loi a été construit, ayant pour objectif de permettre la vente libre de CBD. Le projet n’a toujours pas été entendu auprès du Sénat, ce qui attise l’impatience de chacun.


A lire aussi : Allemagne : une légalisation envisageable ? (weed-info.fr)


Le retard du gouvernement en inquiète même certains, comme notamment Jen Daulby, vice-présidente des affaires gouvernementales de la National Association of Convenience Stores. Celle-ci explique que malgré l’augmentation de consommation de CBD, le gouvernement reste très absent quant à la mise en place d’une réglementation plus adaptée, ils devraient donc « s’engager davantage sur cette question ».


Elle explique d’autre part que « Le fait que la FDA soit restée aussi longtemps sans intervenir avec un cadre et plus d’études sur la sécurité, et que ce marché non réglementé continue, est vraiment ce qui motive notre engagement accru et notre soutient aux efforts auprès du législateur, parce que de plus en plus, il semble que nous allons devoir demander à la branche législative d’intervenir pour obtenir une résolution sur la question. »


Les entreprises et associations restent donc dans l’attente d’une évolution, car le gouvernement se fait particulièrement lent sur la question.