• WEED-INFO

France : lancement de la campagne anti-cannabis



Gérald Darmanin aura finalement tenu sa parole, accompagné de Castex, les deux ministres se sont alliés pour créer une grande campagne anti-cannabis qui verra le jour pour la rentrée scolaire appelée « Derrière la fumée ». De plus, de la vigilance sera ajoutée aux contrôles de cannabis pour les conducteurs et un combat contre le trafic virtuel (sur les réseaux sociaux) sera initié.


Le gouvernement a eu pour ce projet de réelles idées de grandeur afin de sensibiliser à la foi la jeunesse et le grand public. Le budget reste jusqu’ici inconnu mais le dispositif de communication est très large, en se déclinant sur les spots TV, au cinéma, dans le presse locale et nationale et sur une campagne d’affichage dans la France entière.


A lire aussi : Le Sativex pour soigner les tumeurs cérébrales (weed-info.fr)


Afin de toucher le plus grand nombre, le projet vise à toucher trois grands axes qui sont :


- Les conséquences de la consommation de cannabis pour les adolescents et leur scolarité

Car selon une étude de l’Inserm, les très jeunes consommateurs (17 ans et moins) sont moins aptes à accéder aux études supérieures. Il existe également pour eux un risque plus élevé d’être sujet à des troubles psychiatriques.


- Les risques d’accidents domestiques

De plus en plus d’enfants sont victimes d’intoxication à cause d’un manque de vigilance des parents qui laisseraient des bouts de résine de cannabis en évidence, intoxication qui mène souvent à une hospitalisation.


- L’insécurité liée au trafic de cannabis

Seulement en 2020, plus de 60 morts et 250 blessés liés au trafic de drogue en France ont été recensées.


Plusieurs organisations sont donc mobilisées afin d’atteindre l’objectif du gouvernement. Il y aura tout d’abord les Consultations jeunes consommateurs (CJC) qui seront présentes pour proposer des consultations gratuites et confidentielles. L’Office anti-stupéfiants (OFAST) interviendra pour garantir une bonne coordination entre les différents services.


Vient l’aide de l’AFD, qui est chargée de sanctionner les consommateurs de drogues à l’aide d’amendes s’élevant à 200€ accompagnée d’un procès-verbal. Concernant le renforcement de la protection anti-cybercriminalité, le gouvernement déclare que « Nous avons intensifié un travail partenarial avec Snapchat afin que les services d’investigation puissent conserver plus longtemps certaines données avant que celles-ci ne soient effacées. ».