• WEED-INFO

La Fédération internationale d’athlétisme, une opinion changeante sur le cannabis ?

Dernière mise à jour : 4 août 2021


Récemment dans le cadre des Jeux Olympiques, une discipline est particulièrement revenue aux oreilles de chacun : l’athlétisme. La célèbre sprinteuse américaine Sha’Carri Richardson a en effet été interdite de Jeux Olympiques cette année à cause d’un test antidopage positif au cannabis.


Suite au scandale résultant de cette décision, Sebastian Coe, président de la Fédération internationale d’athlétisme déclare lors d’une interview que « Cela devrait être le cas. C’est raisonnable. Rien n’est gravé dans le marbre, de temps en temps on s’adapte, on réévalue. ». Il adresse aussi un mot à la sprinteuse, en lui exprimant son regret et sa compassion quant à cette décision en se disant désolé d’avoir « perdu un talent exceptionnel ».


Le président de la Fédération explique ne pas vouloir ressembler a Joe Biden dans sa prise de décision en faisant référence aux dires du président américain : « mais les règles sont les règles et c’est ainsi qu’elles ont été interprétées. ».


A lire aussi : BitCanna, la cryptomonnaie du cannabis (weed-info.fr)


Il expose donc clairement sa volonté de changement au niveau des règles anti-dopage, qui avaient déjà subi quelques modifications pour les JO de 2012. En effet, la limite pour que le test se déclare positif avait été adaptée afin que seulement l’usage de drogues pendant la compétition soit détecté dans le corps. Cependant, l’évolution actuelle des règles ne dépend plus que des USA, se montrant toujours retissant à cette idée.


Sebastian Coe explique donc que « c’est un moment opportun pour revoir ce statut. L’Athletics Integrity Unit examinera la question à la lumière des circonstances actuelles ». On peut supposer un changement pour la saison de 2022, moment adéquat pour les Etats-Unis, pays dans lequel se produisent les prochains championnats du monde d’athlétisme.


Il s’agirait la d’une grande avancée dans le monde du sport, ainsi que pour la démocratisation du cannabis dans le monde en dédiabolisant sa consommation.