• WEED-INFO

La fermeture des cannabis-club en Espagne ?


Ces dix dernières années, nombreux sont ceux qui ont contourné les règles et créé des cannabis club en Espagne en profitant du vide juridique autour de la législation. La justice a donc dernièrement supprimé une règlementation approuvée par le conseil municipal en 2016 qui permettait aux 200 locaux d’exister.


Selon la Haute Cour de Justice de Catalogne, les associations de cannabis ne peuvent exister car elles ne sont pas autorisées à promouvoir la consommation, la vente ou l’utilisation de cannabis. Les associations avaient été créées pour les partisans et amateurs de fumette, qui devaient payer 10€ d’inscription pour pouvoir profiter de la consommation de joints à l’intérieur.


Contrairement aux coffeshops, les clubs de Barcelone avaient une apparence très discrète voire cachée, on les retrouvait donc presque seulement grâce au système de bouche à oreille.


A lire aussi : Equateur : des pertes ventes de roses compensées par la vente de cannabis (weed-info.fr)


Les cannabis clubs ont pourtant été accompagnés et approuvés par la municipalité qui leur a même permis l’obtention de licences à partir de 2016. Selon les forces de l’ordre, le système est très efficace et permet la réduction de deal et dealers dans les rues, ainsi que l’éloignement des mafieux.


Cependant, les juges du Tribunal supérieur catalan ont estimé que la gestion de ce type de commerce relevait de l’autorité de l’Etat central et non pas de la municipalité. Les clubs sont donc soumis à une fermeture car la vente et la cultivation leurs sont désormais interdites.


Il s’agit donc peut être de la fin d’une ère barcelonaise, où la ville était une référence pour les touristes cherchant à fumer de la bonne weed pendant leur petit séjour.