• WEED-INFO

La légalisation du cannabis médical au Panama


C’est officiellement ce mercredi 20 octobre 2021 que Laurentino Cortizo, président actuel du Panama, a décidé de signer un projet de loi légalisant la vente, la production, la culture, et l’import-export de cannabis médical dans le pays. Un réel soulagement pour les patients qui se voient l’accès à la médication facilitée.


Le Panama s’aligne donc peu à peu avec ses voisins d’Amérique latine comme l’Argentine, la Colombie, le Mexique et l’Uruguay, qui ont eux aussi déjà passé le cap de la légalisation médicale. Selon la nouvelle loi mise en place, les licences autorisant la fabrication ainsi que la vente de médicaments de cannabis seront distribuées par le ministère de la Santé, afin que celles-ci soient soumises à un certain contrôle de l’Etat.


De plus, afin d’assurer l’absence de fraude ou d’abus, la loi inclut la création d’un registre répertoriant la totalité des patients légalement autorisés à consommer du cannabis médical, avec le dosage nécessaire selon la maladie, ainsi que les médecins traitant en droit d’en délivrer.


A lire aussi : Une baisse des arrestations à New York depuis les nouvelles lois (weed-info.fr)


La nouvelle loi en vigueur satisfait une partie de la population, mais en frustre une autre. Beaucoup jugent certaines restrictions trop sévères à cause d’une partie de la loi stipulant que : « cinq ans après sa promulgation, un total de sept licences de fabrication peut être autorisé afin de superviser et de surveiller le développement du marché national ».


En réponse à ce questionnement général sur la limite autorisée, le député Raul Fernandez explique que « le marché lui-même décidera progressivement s’il faut accorder plus de licences. Le chiffre sept n’est pas un caprice, il est issu d’études techniques sur notre marché. »


Le député souligne également le fait que « cette loi n’est pas parfaite mais perfectible », une phrase transmettant une certaine flexibilité et ouverture d’esprit du gouvernement, et donnant espoir à la population pour de nouveaux avancements, à l’avenir plus aboutis.