• WEED-INFO

La Thaïlande au cœur du progrès



Bangkok, une sorte d’Amsterdam asiatique ? L’atmosphère qui y règne fait doute parmi certains. Les néons des rues, les clubs de strip-tease et l’ouverture de cafés, fournis exclusivement en CBD, remplissent la capitale, attirant de nouvelles jeunes.

C’est fin 2020 que la Thaïlande décide de retirer certaines parties de la plante de cannabis et de chanvre (tiges, feuilles, racines) de sa liste de produits narcotiques. Peu après l’année suivante, le pays a déclaré l’autorisation de vendre des aliments et des boissons contenant du CBD dans les cafés et les restaurants.


Cependant, le THC, une substance psychoactive contenue dans le cannabis, demeure strictement interdit. Tout le monde conserve toujours le droit de cultiver du cannabis médical « en partenariat avec les hôpitaux provinciaux », a déclaré Traisulee Traisoranakul, porte-parole adjoint du gouvernement, à la suite de la légalisation de la plante à des fins thérapeutiques à la fin de 2018. Puisque cette décision a été une source de progrès considérables, le pays a pu mettre en œuvre un programme de cannabis médical prescrit par les médecins traditionnels, les hôpitaux et les médecins « normaux ».


A lire aussi: La Jamaïque, pilier de la "ganja" en pleine pénurie ? (weed-info.fr)


De plus, la culture et la production de chanvre ont été légalisées en janvier pour tous les usages, qu’ils soient culturels, commerciaux ou médicaux. La Thaïlande a également entrepris des recherches dans le but de créer une variété de cannabis spécifique à un pays à des fins thérapeutiques.


Un entrepreneur travaillant dans le secteur végétal parle des perspectives potentielles de l’usine, expliquant que « le chanvre CBD deviendra sûrement une source de revenus pour la Thaïlande et attirera des investisseurs ». En effet, l’économie du pays repose sur un cinquième du tourisme.Afin d’orienter l’économie thaïlandaise vers de nouvelles alternatives, le gouvernement aurait organisé une sorte de « foire agricole » autour du chanvre, sous la forme d’une convention au cours de laquelle des produits alimentaires tels que des nouilles, des boissons à base de CBD et des crèmes glacées étaient disponibles. L’organisateur du congrès a ajouté : « Le cannabis est l’étoile montante, pour mettre de l’argent dans nos poches et pour rendre l’économie aussi saine qu’elle l’était, ou même meilleure. »


Ce nouveau business apparaît ainsi comme une sissue de secours pour le pays, victime d’une récession de 6,1% provoquée par la chute brutale du tourisme dans un contexte de crise sanitaire en 2020. Le marché du cannabidiol (CBD) devient un marché de plus en plus intéressant et exploité par différents pays, ce qui n’en fait pas une exclusivité en Thaïlande. Est-il le seul à pouvoir rétablir l’économie?