• WEED-INFO

Le gouverneur du Mississippi refuse la légalisation du cannabis médical



Il représente un frein à la légalisation du cannabis médical au Mississippi, Tate Reeves, gouverneur républicain est catégorique sur la question, bien que les électeurs aient voté en faveur de la légalisation.


Les dirigeants de la Chambre et du Sénat sont en pleine réflexion afin d’élaborer un programme en faveur du cannabis médical, prenant la place de l’initiative approuvée en novembre dernier par les électeurs. L’initiative originale avait été annulée par la Cour Suprême de l’Etat car « les éléments de langage de la proposition étaient obsolètes et inapplicables ».


Ainsi, les négociateurs de la Chambre et du Sénat ont dû se pencher sur l’établissement d’un programme crédible durant tout l’été, afin de remplacer l’Initiative 65. Tate Reeves a quant à lui le pouvoir de réunir les législateurs autour d’une session extraordinaire, chose promise, à condition que ces derniers soient arrivés à trouver un consensus sur le projet de loi en question.


A lire aussi : La légalisation du cannabis médical au Panama (weed-info.fr)


Chose promise chose due, mais Reeves a une nouvelle fois exprimé son désaccord face à ce projet de loi, en remettant aux législateurs une liste de choses non-désirables en dernière minute. Le projet de loi élaboré comprenait de nombreux changements tels que des installations de culture plus grandes et une taxe à taux fixe de 5% sur les ventes des cultivateurs.


« Ce projet révisé intègre les contributions du Sénat, de la Chambre et du bureau du gouverneur » a expliqué le sénateur républicain Kévin Blackwell, après avoir déclaré que d’autres changements seraient encore à venir.


Les députés du Mississippi en colère face aux barrières que Reeves représente, ont expliqué que certains changements demandés par le gouverneur avaient été respectés, mais que d’autres étaient juste déraisonnables. Ainsi, les députés ont pour idée d’aborder le sujet lors de la session législative ordinaire prenant place en janvier 2022.