• WEED-INFO

Le groupe LIDL, perquisitionné pour ses cookies au CBD



A ce jour, la loi allemande stipule toujours que le CBD ferait partie de la liste des stupéfiants dans le pays. Il ne peut donc pas être officiellement vendu aux consommateurs. Cependant, LIDL, géant de la distribution se trouve sous examen des autorités suite à la commercialisation de produits issus du chanvre.


La police aurait saisi des cookies contenant du cannabis dans le magasin afin de les faire examiner. LIDL avait pour projet de commercialiser une gamme de 21 produits au CBD avec entre autres des boissons énergisantes, des brownies et des cookies.


Afin d’en analyser l’exacte composition, les différents produits ont été envoyés au laboratoire médico-légal de l’Office national de la police criminelle de Munich. À la suite des analyses, qui peuvent s’étendre sur plusieurs semaines, les équipes médicales détermineront si les produits contenaient effectivement des substances interdites ou non.


A lire aussi : Manifestation pour la Weed à Dublin (weed-info.fr)


Björn Pfeifer, procureur général du ministère public s’est également exprimé sur le sujet en explicitant que les produits avaient en effet été « confisqués » sans donner plus de détails quant au déroulement des actions.


Face à cette vague de polémique, LIDL a décidé de réagir sur l’affaire en cours : « Nous pouvons confirmer que les autorités ont actuellement ouvert une enquête sur des produits individuels de notre gamme promotionnelle à durée limitée de produits à base de chanvre. Par mesure de précaution, nous avons mis tous les articles hors de vente et travaillons en étroite collaboration avec les autorités. »


Le secteur du CBD reste donc encore très « touchy » en Allemagne, avec une menace pour LIDL de ne pas pouvoir commercialiser sa nouvelle gamme de produits qui aurait certainement beaucoup plu au public.