• WEED-INFO

Lituanie : la dépénalisation de la drogue, mais seulement en petite quantité


C’est ce dimanche 14 octobre que le Parlement de Lituanie s’est regroupé et a décidé d’approuver de nouveaux amendements juridiques, qui ont pour objectif la dépénalisation de la possession de cannabis, mais seulement en petite quantité. L’infraction sera dorénavant inscrite au Code des infractions administratives, et non plus au Code Pénal.


Morgana Daniele juge les sanctions pénales relatives à la possession illégale de drogues ou substances psychotropes (à petite dose) bien trop strictes. Les auteurs de cet écart seraient habituellement condamnés à des travaux d’intérêt général, à une restriction de liberté et au paiement d’une amende.


A son sens, il serait donc plus pertinent de rediriger ces personnes dépendantes vers des professionnels de santé, et de réadapter les sanctions prévues afin que celles-ci deviennent moins strictes et plus préventives. Les avis des députés demeurent pourtant partagés, avec une partie qui soutient la dépénalisation, et l’autre qui exprime sa peur de voir la consommation de drogue devenir légale.


A lire aussi : Suisse : la légalisation du cannabis récréatif ? (weed-info.fr)


Le terme de « petite quantité » est défini par le ministère de la Santé de la République selon la teneur en substance psychoactive que contient chaque drogue. La limite s’élève à 5g pour le cannabis, 0,02g pour l’héroïne et 0,2g pour la cocaïne.


Les amendes sont donc dorénavant entre 50 et 350 euros pour toute possession, distribution, envoi de drogues en petite quantité. Pour l’usage de drogue sans prescription médicale, l’amende peut s’élever jusqu’à 250 euros. En ce qui concerne les plus grosses quantités, celles-ci restent tout de même considérées comme crime, selon le Code Pénal.