• WEED-INFO

Vivek Murthy, favorable à la dépénalisation du cannabis


Le chirurgien général Vivek Murthy, également porte-parole aux Etats-Unis pour des questions de santé publique s’exprime sur le sujet du cannabis lors d’une interview pour CNN.


Selon lui, « en ce qui concerne la décriminalisation, je ne pense pas qu’il y ait une valeur ajoutée pour les individus ou la société à enfermer les gens pour la consommation de cannabis ». En effet, « je ne pense pas que cela serve à qui que ce soit ».


Lors de sa prise de parole, M. Murthy ne s’est pas explicitement déclaré être pour une légalisation générale dans l’ensemble des Etats, mais plutôt pour une décriminalisation de possession et consommation de cannabis à petite dose. Cette opinion se trouve être en accord avec les ambitions de Joe Biden sur le sujet qui avait déclaré vouloir une « décriminalisation progressive et une suppression des casiers judicaires antérieurs ».


A lire aussi : Colorado : les conséquences de la légalisation du cannabis ? (weed-info.fr)


Le chirurgien donne également son avis d’un point de vue plus scientifique sur la question en expliquant que : « En ce qui concerne la marijuana, je pense que nous devons laisser la science nous guider, et nous savons que la science nous dit qu’il y a des avantages au cannabis d’un point de vue médical, mais il y a aussi des inconvénients que nous devons prendre en compte, et nous devons les mettre ensemble lorsque nous réfléchissons à la bonne politique. »


Cependant, certains doutes règnent concernant la gestion des lois, face à l’avancée de la science : « En ce qui concerne notre approche du cannabis, je m’inquiète lorsque nous ne laissons pas la science guider notre processus et notre prise de décision ». A cela, il ajoute « et en tant que chirurgien général, c’est mon rôle de travailler avec des décideurs politiques qui travaillent avec les membres de la communauté et le grand public, pour aider les gens à comprendre ce que la science nous dit, et où vous avez des lacunes, pour aider à combler ces lacunes avec la recherche et avec une enquête honnête. »


Ainsi, Vivek Murthy exprime un sentiment de soutient pour l’avancée des lois, mais également, avec un certain recul scientifique, un sentiment de précipitation. Il se dit « préoccupé par la rapidité avec laquelle les Etats ont légalisé le cannabis » car une partie de la substance nous reste encore inconnue.